vendredi 28 octobre 2011

HUMEURS SUR UN BATEAU ......

Il est curieux que ceux qui votent Ennahdha continuent à vivre dans un Occident décrié par leur parti. A commencer par leur chef : Ghannouchi le salafiste, a choisi pour exil l'Angleterre, alors que des pays où des salafistes sont au pouvoir, ne manquent pas dont le Soudan dont il admirait son président et sa politique et qui lui a remis un passeport soudanais ! Leur hypocrisie est révoltante. Pour l'illustrer, je rapporte un débat auquel j'ai assisté fortuitement à table dans le restaurant du "Carthage" qui me ramenait à Tunis, entre un jeune couple vivant à Rouan, elle née en France, lui l'ayant épousée pour pouvoir venir travailler en France; et tous les deux pro Ennahdha; avec une belle brune tunisienne née en France, mariée à un suisse et vivant en Provence. Cette dame était ahurie des absurdités que débitait la dame du jeune couple qui ne cessait de commenter la condition de la tunisienne avec ses "on dit que..." , pour conclure dans le sens de son mari de ce qui est "halel" (licite) et de ce qui est "haram" (illicite), alors qu'à l'évidence elle n'a aucune culture ni religieuse ni tunisienne mais prenant aveuglément les arguments de son mari pour de l'argent comptant. Il n'a cessé de critiquer l'Occident. A la fin, la dame brune excédée, dénonce l'hypocrisie du mari en lui disant que son mariage a tout l'air d'un mariage "arrangé" pour venir travailler en France. Il est vrai que sa femme est grosse et dénuée de toute beauté. Elle lui demande par respect pour le pays qui l’accueille de cesser son dénigrement des occidentaux qui le font vivre; sinon qu'il soit cohérent avec lui même et qu'il retourne en Tunisie avec sa femme qui partage ses idées bien que née et n'ayant vécue qu'en France, si l'Occident est tant, qu'il le décrit, infréquentable ! Logiquement, lui dit-elle, il devrait vivre parmi les siens en Tunisie qu'il décrit futur paradis avec Ennahdha au pouvoir.


C'est lors de la traversée, que j'apprendrai la fin de la momie Kaddahfi. Un grand ouf de soulagement ! 
Depuis la révolte des tunisiens, ce tyran constituait une réelle menace pour notre révolution. Tant qu'il était en vie, son pouvoir de nuisance pour la Tunisie, dont il était l'ami de son tyran ZABA, m'inquiétait beaucoup.
Il aura fini comme un rat, piétiné par son peuple qu'il traitait de rats et qu'il piétinait comme tels.
Mon espoir est que les libyens optent pour une réelle démocratie. Nos deux peuples peuvent se soutenir mutuellement, car liés par une histoire commune. Et les milliers de réfugiés en Tunisie ont beaucoup apprécié l’accueil que leur avaient réservé les tunisiens, eux-même dans la difficulté. Ils s'en souviendront, j'en suis sûr. 
Vivement que les syriens et les yéménites en finissent avec leur tyran eux aussi.   


Rachid Barnat



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire